Blog

« Nicolas Koukas veut faire de la jeunesse une priorité »
Articles de presse

« Nicolas Koukas veut faire de la jeunesse une priorité »

La Marseillaise, article du 27 Janvier 2020.
Retrouvez l’article sur la Marseillaise

Le candidat PCF veut replacer la jeunesse au cœur de la vie municipale. Photo DR

Le candidat PCF veut replacer la jeunesse au cœur de la vie municipale. Photo DR

Aide au permis, à l’emploi, à la formation… Pour la tête de liste du Parti des Arlésiens, les jeunes doivent avoir voix au chapitre dans la gestion de la ville.

En ce vendredi soir au pub Paddy sur le boulevard des Lices à Arles, Nicolas Koukas (PCF), entouré d’une dizaine de jeunes ayant rejoint son équipe, a présenté ses propositions sur le thème de la jeunesse en vue des municipales.

« Faute de locaux à disposition des jeunes, le pub est l’endroit où ils se retrouvent. Raison pour laquelle nous avons décidé de faire ça ici », explique Nicolas Koukas. Une rencontre qui permet au candidat de présenter ses 10 nouveaux soutiens, mais surtout de discuter de ses propositions concernant la jeunesse.

« Une des priorités est de faire en sorte d’être au plus près des jeunes. Car j’ai constaté depuis quelques mois, qu’un des grands thèmes absents lors des réunions concernant l’avenir de la ville, c’était la jeunesse. Elle ne s’intéresse pas à la politique alors que les questions de mobilité ou d’écologie par exemple, ça la concerne directement », explique-t-il.

Parmi ses propositions, le candidat souhaite mettre également en place une aide au permis. « En échange d’un travail bénévole pour la Ville d’une à deux semaines, une aide de 150 euros leur sera versée pour les soutenir dans l’obtention de leur permis », prévoit-il.

Valoriser aussi les jeunes talents

Le candidat tient également à mettre en valeur des jeunes talents arlésiens. « Il y a peu, j’ai rencontré un perchiste. À seulement 19 ans, il est l’un des grands espoirs dans le monde de l’athlétisme. Et des jeunes comme lui, il y en a plein ici, à Arles » s’enthousiasme Nicolas Koukas.

Pour lui, « il faut les soutenir, fournir des espaces publics où les artistes pourront s’exprimer, offrir des opportunités aux musiciens de se produire sur scène lors de la fête de la musique par exemple ».

« Et pour les jeunes entrepreneurs, leur mettre à disposition lors de la première année des locaux municipaux pour qu’ils puissent développer leur projet ici à Arles, et non plus à 30 ou 40 km de chez eux », soutient-il.

Pour les formations, Nicolas Koukas prévoit de travailler avec l’ensemble des organismes de formations afin de répondre aux besoins actuels. « De nombreux domaines, comme l’agriculture, ont du mal à trouver des jeunes pour les aider. Il faut donc que ces offres de formations soient adaptées », ajoute-t-il.

Une nouvelle réunion, cette fois-ci sur le thème de l’écologie, est prévue le 11 février.

Émeline Andréani