DIALOGUE CITOYEN CONSTRUCTIF & DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE DE PROXIMITÉ

1.

Instaurer des systèmes d’interpellation et de votations citoyennes directes

> Créer un temps spécifique pour les questions des habitants en conseil municipal. La demande devra parvenir 72h minimum avant la séance du conseil.

> Créer un droit d’interpellation citoyen permettant aux habitants de demander l’inscription à l’ordre du jour du conseil municipal de toute question ou demande d’organisation d’une consultation locale sur un sujet de la compétence de la commune. L’inscription à l’ordre du jour interviendra si la motion comptabilise au moins 5.000 signatures de résidents arlésiens inscrits sur les listes électorales.

> Développer la votation à l’initiative de la ville afin d’organiser des consultations pour les habitants sur tous les sujets.

2.

Renforcer le déploiement sur le territoire communal des instances de concertation et d’animation des quartiers (Conseil de quartier, CIQ, etc.)

> Accompagner la création de conseil de quartier là où il n’y en a pas.

>  Renforcer leur ouverture et leur représentativité.

3.

Installer un Conseil de l’union des quartiers

> Réunir une fois par trimestre autour du Maire les Présidents des instances de quartier pour les informer, les consulter, se concerter autour de l’actualité municipale.

4.

Enraciner une culture de la proximité et une démocratie participative de terrain

> Créer des moments d’échanges libres et conviviaux tout au long de l’année où le Maire, accompagné d’une délégation d’élus et d’agents des services de la ville, ira à la rencontre des habitants pour échanger sur les améliorations à apporter dans les quartiers qu’ils habitent.

5.

Donner le choix aux Arlésiens d’une partie des investissements de la commune

> Mettre en place un budget participatif à hauteur de 700.000 Euros (ligne investissement) sur la première année.

6.

Intensifier les usages du numérique et simplifier la vie des habitants et des acteurs économiques

> Adapter les supports de communication au numérique pour renforcer l’information de proximité autour des projets municipaux.

> Concevoir une plateforme participative en ligne simple d’utilisation pour l’organisation de débats et faire des habitants des acteurs de la co-construction des politiques publiques de la ville.

> Développer des guichets numériques en ligne spécifiques pour les habitants et les acteurs économiques de la commune. Ces derniers recenseront l’ensemble des services, des démarches administratives et toutes les informations utiles à la vie dans la ville.

7.

Créer une nouvelle fonction de Médiateur de la Ville

> Créer un nouveau rôle de Médiateur de la Ville. Ce dernier aura pour mission de résoudre à l’amiable, indépendamment des dispositifs de recours gracieux qui existent, les litiges éventuels entre un habitant et la municipalité. Cette fonction sera indépendante de l’administration municipale.

8.

Créer un nouveau pacte citoyen Association/Ville

> Attribuer des subventions aux acteurs associatifs en contrepartie de la mise en place :

    • de contrats de partenariats d’objectifs pluriannuels partagés et négociés favorisant la co-construction entre la Ville, les partenaires associatifs et les habitants ;
    • d’une action citoyenne directe à l’attention des habitants dans les domaines de la solidarité intergénérationnelle, de la propreté de la ville ou de la protection de l’environnement et la biodiversité.

> Créer un « Parlement des Associations » permettant d’échanger sur les axes principaux des contrats de partenariats d’objectifs pluriannuels qui seront mis en place.

9.

Co-construire un lieu citoyen ouvert sur la ville et pour ses habitants : une fabrique arlésienne citoyenne

> Transformer des espaces de l’Auberge de jeunesse en un véritable tiers-lieux ouvert à tous. Des assises de la fabrique citoyenne seront organisées dans les deux mois de l’installation du conseil municipal afin qu’une charte de gouvernance et de fonctionnement du lieu soit établie. Un comité, représentatif de la ville, qui aura un rôle d’observation et d’évaluation du dispositif de fabrique citoyenne devra être désigné et présentera annuellement au conseil municipal ses travaux et ses avancées.

10.

Renforcer les missions du Conseil des Sages

> Installer le Conseil des Sages au cœur de la Fabrique citoyenne afin de lui permettre de renforcer son rôle de médiation et de transmission auprès des habitants et plus seulement auprès des seuls élus.

> Accompagner l’arrivée des nouveaux arlésiens sur la commune en leur proposant de bénéficier d’un parrain citoyen désigné parmi le Conseil des Sages pour faciliter leur intégration sur le territoire communal.

« Faisons ensemble le parti d’une gouvernance citoyenne arlésienne pour notre ville ! Prenons parti pour les Arlésiens »

Nicolas Koukas