Numérique et innovation publique

NUMÉRIQUE ET INNOVATION PUBLIQUE !

1.

Raccorder 100% des foyers arlésiens à la fibre optique d’ici 2 ans.

> Endiguer les zones blanches sur le territoire en raccordant tous les foyers et les acteurs économiques de la ville à la fibre optique.

2.

Intensifier l’usage du numérique au sein de la municipalité pour renforcer la participation des habitants à la vie de la cité.

> Adapter les supports de communication au numérique pour toucher d’autres publics et améliorer l’accès à l’information.

> Concevoir une plateforme participative, simple d’utilisation, afin d’organiser des débats citoyens concrets et faire que les Arlésiens soient acteurs de l’élaboration des politiques publiques de la ville.

> Instaurer la gratuité du stationnement en ville entre 12h et 14h et le dimanche du 15 octobre au 15 avril.

> Développer les zones blanches pour favoriser le commerce. 

3.

Simplifier la vie des habitants et des acteurs économiques.

> Moderniser le site « demarches.arles.fr » (et sa version mobile) afin d’en faire un guichet en ligne pratique, réactif et facile d’utilisation, recensant l’ensemble des services, des démarches administratives et toutes les informations utiles aux habitants et aux acteurs économiques.

> Permettre la présence de médiateurs de la ville au sein de La Fabrique Arlésienne pour offrir une assistance numérique à destination des habitants et des acteurs économiques dans leurs démarches.

4.

Favoriser, au sein de la municipalité, une gouvernance éthique des données personnelles des usagers.

> Créer la fonction de Responsable des données et des usages numériques qui soit le garant de la législation en vigueur de la gestion des données et qui sensibilise les autres agents municipaux, ainsi que les habitants, aux bonnes pratiques.

> Utiliser, par défaut, au sein de la municipalité, le moteur de recherche français « Qwant » qui est respectueux de la vie privée des utilisateurs.

> Expérimenter à l’échelle communale l’usage du service made in France « Whaller » (ou autre réseau social français similaire) pour créer un réseau social de la ville respectueux de la vie privée des données de ses habitants

5.

Développer le schéma des systèmes d’information de la ville et encourager l’innovation ouverte.

> Consolider le schéma des systèmes d’information de la ville en développant un axe prioritaire dédié à l’innovation ouverte, afin de faire d’Arles une ville connectée, intelligente et respectueuse de l’environnement.

> Favoriser, dans les marchés publics de la Ville dédiés au numérique, la création de services open source.

> Utiliser, au sein de l’ensemble des équipements municipaux, des logiciels libres.

> Soutenir les acteurs locaux promouvant l’innovation ouverte.

6.

Engager la ville et les équipements municipaux dans une politique offensive d’ouverture sécurisée et de réutilisation de ses données publiques « Open Data »

> Recenser et ouvrir à la réutilisation libre et gratuite les données publiques de la ville.

> Mettre en place des partenariats avec des Universités, des chercheurs intéressés et des data scientists pour engager la ville sur des expérimentations d’intelligence artificielle et de Linked Open Data sur la base des données ouvertes.

> Animer l’ouverture des jeux de données publiques de la ville par la création de concours ludiques et citoyens pour créer des services innovants pour la ville

> Mettre en place un cadre juridique sécurisé et des licences ouvertes pour accompagner cette politique publique.

7.

Lutter contre la fracture numérique et s’engager dans des opérations de médiation numérique.

> Mettre à disposition des habitants des espaces numériques, équipés de matériels informatiques en accès libres, au sein du tiers-lieu citoyen ainsi que dans des espaces communaux stratégiques (Centres Sociaux, Mairies Annexes, Maisons de Quartier,…)

> Créer des ateliers numériques pour former et accompagner les personnes ne bénéficiant pas de connaissances suffisantes en informatique

8.

Soutenir l’implantation d’entreprises innovantes et de start-up sur le territoire.

> Lancer une campagne de communication pour que des inciter des entreprises innovantes et des start-up à s’implanter sur le territoire.

> Mettre gracieusement à disposition des locaux aux entreprises innovantes et aux startups voulant s’installer dans le centre-ville ou dans les villages arlésiens, pendant la première année à compter de l’immatriculation au RCS du ressort d’Arles.

> Mettre en relation les entreprises innovantes et les start-up avec les entrepreneurs locaux et les acteurs institutionnels du territoire.

> Mettre à disposition des entreprises du territoire (industrie, services, agriculture, etc.) des outils numériques performants (fibre optique, réseau Internet des Objets, etc.), pour favoriser leur développement économique.

9.

Pérenniser et développer les manifestations dédiées à l’innovation et au numérique éthique.

> Travailler en étroite collaboration avec les organisateurs des manifestations concernées afin de fixer des objectifs communs et de coordonner les acteurs de l’écosystème social, numérique, culturel et de l’innovation en ce sens.

> Octroyer des locaux aux structures portant ce type de manifestation pour les inciter à développer des actions directes à destination des habitants, et permettre aux Arlésiens de mieux s’approprier des sujets numériques

> Valoriser les initiatives des pouvoirs publics locaux et des acteurs innovants du territoire dans le cadre de ces manifestations.

10.

Co-créer du commun et partager des connaissances autour de notre ville grâce au numérique.

> Co-construire, au sein de la ville, un réseau social d’entraide citoyen et de bienveillance entre habitants.

> Lancer des wiki participatifs thématiques à Arles fondés sur la contribution des Arlésiens.

« Faisons du numérique un outil éthique au service des Arlésien.ne.s. et du développement de notre territoire »

Nicolas Koukas