Patrimoine

UN PATRIMOINE POUR TOUTES ET TOUS

1.

Faire que le Patrimoine soit une richesse et non une contrainte pour les Arlésiens

> Pérenniser la gratuité des monuments et du musée Réattu pour les Arlésiens.
> Préserver le centre historique tout en renforçant sa mixité sociale grâce à des aides à la réhabilitation destinées aux habitants et aux commerçants.
> Améliorer l’accès à la réglementation pour les rénovations en secteur sauvegardé par des actions de proximité du Service du Patrimoine en lien avec les Comités d’Intérêt de Quartier, et en créant un espace documentaire sur le site internet de la ville.
> Poursuivre le développement urbanistique de la ville dans le respect du patrimoine.
> Réaménager des cheminements 100% piétons et créer des espaces d’agréments dans le centre ancien pour protéger et valoriser davantage le patrimoine de la ville.

2.

Rendre le Patrimoine plus vivant en développant les actions de médiation

> Renforcer la place du Patrimoine dans l’enseignement des plus jeunes sur l’ensemble du territoire arlésien (grâce au service éducatif du patrimoine, aux cahiers ressources et au périscolaire).
> Démocratiser l’accès aux monuments et favoriser leur appropriation grâce à des animations, des spectacles, des évènements festifs et éducatifs, des manifestations à caractère historique et à l’accueil éphémère de porteurs de projets.
> Créer un itinéraire de visite consacré au patrimoine industriel et agricole comprenant des sites en centre-ville (Verrerie de Trinquetaille, les papèteries Etienne, etc.) et des sites dans les villages (corons de Salin-de-Giraud, etc.).

3.

Améliorer la qualité de visite du Patrimoine

> Renforcer et améliorer la signalétique concernant le patrimoine communal sur l’ensemble du territoire.
> Renforcer l’accessibilité des personnes en situation de handicap en la faisant figurer parmi les priorités du cahier des charges de tout nouveau projet de restauration, et en se fixant pour objectif l’obtention du label Tourisme et Handicap pour les monuments et le musée Réattu.
> Développer les outils de valorisation du patrimoine dans le domaine du numérique et multilingues pour renforcer la connaissance et la compréhension des sites, en complément des actions de médiation.

4.

Valoriser les richesses patrimoniales inexploitées

> Réhabiliter le site du Pont Van Gogh et en faire un lieu d’agrément pour tous en l’associant au projet global de requalification des itinéraires piétons.
> Achever les fouilles et valoriser le cirque romain pour en faire un élément phare du projet global d’aménagement d’un port de plaisance.
> Améliorer la valorisation de la route de Saint-Jacques-de-Compostelle, labellisée Patrimoine mondial de l’UNESCO.
> Réhabiliter ou valoriser, chaque année, un site patrimonial identifié par les habitants (patrimoine bâti, agricole, industriel, immatériel, etc.).
> Créer des parcours de visite inédits et insolites grâce notamment aux vestiges souterrains inexploités, au patrimoine vernaculaire de Camargue ou encore la culture fluviale.

5.

Renforcer et développer la reconnaissance du Patrimoine arlésien à l’échelle nationale et internationale

> Porter l’inscription du grand delta du Rhône au Patrimoine mondial de l’UNESCO.
> Porter l’inscription au Patrimoine mondial de l’UNESCO du cirque romain et de l’église paléochrétienne Saint-Césaire par l’extension du périmètre actuel.
> Ériger le Cloître-Saint-Trophime et la Cour de l’archevêché en principaux témoins du passé médiéval d’Arles par la mise en place d’une exposition permanente des collections « cachées » et grâce à l’accomplissement du projet de restauration et de valorisation.
> Renforcer le rayonnement de notre patrimoine grâce à une politique favorisant les tournages audiovisuels et cinématographiques.

6.

Faire du Patrimoine un moteur de développement économique

> Optimiser la gestion administrative et opérationnelle des sites patrimoniaux et du musée Réattu dans le cadre d’une stratégie globale.
> Accroître la fréquentation des monuments et du musée Réattu en ayant une stratégie nationale et internationale visant à attirer des publics nouveaux tout au long de l’année.
> Développer les ressources propres issues de notre patrimoine en élargissant l’offre culturelle et commerciale (création de boutiques qualitatives, de nouveaux services, de produits dérivés de qualité, etc.).
> Mettre en place une politique offensive autour de la marque « Arles » afin de valoriser le patrimoine, la culture locale et les traditions.

7.

Stimuler les sources de financement extérieures tout en valorisant le Patrimoine

> Ouvrir des appels à projets permettant de valoriser les biens patrimoniaux inoccupés ou abandonnés, de façon transparente et publique.
> Développer les partenariats publics-privés dans le cadre d’opérations de valorisation du patrimoine.
> Favoriser le mécénat en créant une compétence dédiée au sein de l’administration municipale, chargée d’accompagner les opérations de mécénat et d’animer le réseau des mécènes.
> Conduire des opérations de financement participatifs (« crowdfunding ») pour des projets spécifiques de sauvegarde et de valorisation du patrimoine.

8.

Valoriser la filière des métiers liés au Patrimoine et créer les conditions de l’employabilité

> Permettre aux Arlésiens d’accéder plus facilement aux métiers de cette filière en informant sur la diversité des débouchés professionnels, les besoins du secteur et les formations appropriées, et en travaillant pour que l’offre de formation réponde aux besoins des entreprises arlésiennes.
> Créer les conditions nécessaires à l’installation de nouvelles entreprises du secteur.
> Organiser la mise en réseau des acteurs du territoire afin de mutualiser les ressources disponibles pour mettre en place une politique concertée de l’emploi dans les métiers du patrimoine.
> Créer des chantiers-école en archéologie et restauration du bâti pour former des professionnels aux besoins du territoire.

9.

Renforcer le rayonnement scientifique et universitaire de la ville

> Co-construire le savoir scientifique sur l’Histoire d’Arles avec les sociétés savantes arlésiennes en favorisant l’émergence de manifestations scientifiques et grand public.
> Créer des conditions de travail favorables à la recherche en installant notamment l’Académie d’Arles dans des locaux du centre-ville pouvant accueillir la bibliothèque et les archives de l’Académie.
> Valoriser et renforcer la recherche universitaire sur Arles notamment en co-finançant des bourses doctorales.

10.

Rendre le Patrimoine plus écologique

> Instaurer une « taxe verte » de 1€ incluse dans le prix des billets d’entrée des monuments communaux.
> Végétaliser le secteur sauvegardé en plantant des arbres et des espèces végétales partout où cela est possible pour améliorer le cadre de vie des habitants.
> Inciter les Arlésiens à végétaliser leurs biens et les façades de leur habitation y compris dans le secteur sauvegardé.
> Favoriser le développement des énergies durables et renouvelables dans les sites patrimoniaux.
> Encourager et soutenir le développement d’une architecture innovante et éco-responsable dans le cadre de tout projet à dimension patrimoniale.

« Comme disait Jean-Maurice Rouquette, "les pierres du passé sont le pain de nos enfants" »

Nicolas Koukas