Sport pour toutes et tous

ARLES, UNE VILLE SPORTIVE POUR TOUTES ET TOUS !

1.

Promouvoir le sport et ses valeurs à Arles grâce aux Jeux Olympiques de Paris de 2024.

> Organiser des « Jeux Olympiques interquartiers et villages » dans l’amphithéâtre d’Arles, le théâtre antique et dans les équipements municipaux, en associant les clubs à l’élaboration du projet et faisant de cet événement un outil de promotion des valeurs de respect, de tolérance et de fair-play.

2.

Fédérer l’ensemble des acteurs en lien avec le Sport en créant une instance de concertation et de décision intitulée Conseil Communal du Sport (CMS)

> Favoriser les échanges entre les différents dirigeants sportifs arlésiens, les usagers et l’Office des sports.

> Définir les priorités en termes d’aménagement des équipements sportifs.

> Développer les échanges et les partenariats avec le milieu universitaire (exemple des formations STAPS).

> Organiser annuellement des assises du sport.

3.

Encourager les mutualisations entre les clubs arlésiens.

> Faire du principe de « mutualisation » (mutualisation des ressources, des équipements, etc.) l’un des critères d’attribution des subventions de fonctionnement.

> Encourager le principe de « co-organisation » d’événements sportifs pour favoriser l’accueil des compétitions départementales, régionales et nationales portées par les fédérations sportives.

> Inciter les clubs à adhérer à un groupement d’employeurs pour répartir les charges salariales.

4.

Mettre en place un dispositif favorisant la pratique du sport/loisir pour les adultes.

> S’appuyer sur l’Office des sports et sur les associations sportives qui ont développé des activités de « sport loisir ».

> Offrir la possibilité de pratiquer un panel relativement large d’activités physiques et sportives en loisir accessibles au plus grand nombre.

> Etendre le principe de la licence omnisports en lien et en partenariat avec des fédérations sportives délégataires ou affinitaires agréées par le Ministère des Sports.

5.

Créer un parcours sport/santé accessible gratuitement.

> Aménager un circuit de course à pied et installer du matériel urbain de musculation (agrès de fitness en extérieur) au marais de Beauchamp.

> Mettre à la disposition des usagers des programmes sportifs évolutifs et régulièrement actualisés, accessibles gratuitement à partir d’une application mobile.

6.

Accompagner les bénévoles dans leurs missions.

> Prendre en charge financièrement les diplômes fédéraux d’éducateurs sportifs pour les lycéens et les étudiants arlésiens qui s’engageraient comme bénévoles dans une association sportive.

> Travailler à la mise en place de formations techniques susceptibles d’aider les bénévoles dans leurs missions (formation en comptabilité, en événementiel, en projet associatif, etc.) en s’appuyant sur des structures existantes (exemple : le Comité Départemental Olympique et Sportif).

7.

Développer les installations sportives de proximité dans les villages et les quartiers d’Arles.

> Rénover les city-stades déjà existants et assurer un entretien régulier des équipements.

> Aménager des espaces multisports (foot, basket, agrès sportifs, etc.) dans les quartiers et les villages qui en sont dépourvus en élaborer un plan d’action prenant en compte les contraintes budgétaires et temporelles.

8.

Développer les pratiques physiques et sportives de pleine nature (APPN).

> Encourager la pratique d’activité nautique de type kitesurf ou stand up paddle à Salin-de-Giraud.

> Travailler à l’implantation d’un complexe d’accrobranche, par exemple au bois sacré à Salin-de-Giraud.

> Encourager la pratique de la randonnée en aménageant de nouveaux sentiers à l’échelle intercommunale.

9.

Créer de nouvelles synergies dans le domaine sportif.

> Engager la Ville dans des dispositifs de labélisation et encourager les clubs à candidater pour obtenir des labels.

> Garantir une meilleure visibilité des actions menés par les clubs.

> Aider les clubs en accompagnant les montages de projets et la recherche de financements, en lien avec la nouvelle organisation du sport : Agence nationale du sport (ANS) et les fédérations.

> Accueillir des matchs ou des rencontres de haut niveau (matchs amicaux d’équipes professionnelles ; matchs de sélections nationales dans les catégories jeunes ; etc.).

10.

Faire du sport un outil de lien social pour plus de solidarité.

> Promouvoir l’intégration par le sport à travers l’organisation d’une « journée d’intégration du handicap par le sport ».

> Engager un vaste plan de développement de la pratique féminine en repensant notamment les terrains et les espaces sportifs de proximité.

> Encourager les associations sportives à mettre en place des actions ou des initiatives de lutte contre le racisme et toutes les formes de discriminations en intégrant cet objectif à la liste des critères d’attribution de subvention.